L’album généalogique pour toute la famille

Et si vous faisiez vous même votre arbre généalogique en photos ? C’est amusant, pédagogique — une excellente manière d’expliquer à vos enfants la place occupée par chacun dans la lignée familiale. Qui ressemble à qui ? Au grand-père, à l’arrière grand-mère, à l’arrière arrière tante… Compliqué à réaliser cet arbre généalogique imagé ? Pas du tout. Avec un peu de recherches et d’organisation, vous rassemblerez des photos marquantes que vous pourrez partager avec vos proches. En plus, vous pourriez bien découvrir des anecdotes, voire des petits secrets de famille. Mais chut… On commence par le plus simple.

Un peu d’organisation

N’allez pas dans tous les sens, choisissez une lignée : celle qui part de vous, par exemple, ou de la personne à qui vous souhaitez offrir cet album. Appuyez-vous sur ce que vous savez déjà : le nom, prénom, les liens plus ou moins proches, votre descendance… Faites le tour de la famille et de vos amis de longue date, pour récupérer des éléments : date et lieu de naissance, fratrie, cousinades, etc… Mine de rien, vous disposerez de plein d’infos, et vos proches en savent souvent plus qu’ils ne le croient.

Place à la récup’

Demandez à chaque personne appelée à figurer sur l’arbre de ressortir ses photos de familles : les albums planqués à la cave, au grenier, les photos scolaires du p’tit dernier, tout ! Prenez le temps de discuter pour savoir qui est qui, et récupérez les clichés qui peuvent vous servir : vous les montrerez à des parents plus âgés pour profiter de leurs souvenirs et identifier le plus de visages possible. Généralement, on bloque au niveau des arrières arrières grands parents. Vous pouvez vous arrêter là si c’est votre première expérience généalogique : un arbre sur quatre – cinq générations, c’est déjà très bien !

Faites des scan

Scannez toutes les photos au même format : haute résolution de préférence, ça vous laisse une plus grande marge de manœuvre pour les manipuler. Si vous avez glané quelques documents au passage (acte de naissance, de mariage…), numérisez les aussi. Ça vous permettra de varier les illustrations et de dynamiser la mise en page.

En trois clics, l’affaire est réglée

Pas la peine d’être un pro du logiciel pour « planter » l’arbre :

– utilisez la mise en page généalogie de MonAlbumPhoto.fr. Pour éviter les couacs sur ordi, faites un brouillon au crayon papier avec les noms…

– alternez les formats et les illustrations : le cliché d’une vieille maison de famille en pleine page par exemple, des photos de groupe, ou même des documents officiels si vous avez mis la main dessus.

– glissez les portraits en indiquant les liens de parentés grâce aux flèches et symboles. Faites simple, par ordre chronologique et par branche : partez du petit dernier aux parents, aux oncles et tantes, aux grands parents etc.

– enfin, si vous en avez la possibilité, bouclez l’album en faisant une belle photo de famille légendée pour l’heureux destinataire.

C’est à vous maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *